Que sont-ils devenus ?

Nombreux sont ceux qui parmi nous se posent la question de l’après-master : qu’allons nous devenir ? Pour les sceptiques, sachez qu’il y a une vraie vie après le master. La preuve en portrait avec des anciens étudiants du Master Carrières Internationales.

Pierre-Yves Mellin

PY Mellin

  • Avant d’intégrer le Master 2 Carrières Internationales, quel a été votre parcours ?

Après avoir bien réussi un bac scientifique, j’ai finalement décidé de prendre le chemin des sciences humaines. J’ai d’abord fait une licence de droit public avec un crochet par une première année de philosophie pendant la seconde année de licence. Au fur et à mesure de l’avancement des études, j’ai réalisé que le droit ne me satisfaisait pas entièrement et j’ai bien compris que c’est à l’échelle internationale que je désire travailler.

  • Pourquoi avoir choisi cette formation et que vous a-t-elle apportée ?

Je souhaitais bifurquer vers une formation plus mixte, avec des éléments de science politiques et de relations internationales. La pluridisciplinarité du Master Carrières Internationales m’a donc séduit. Mais c’est surtout sa dimension internationale qui m’a le plus convaincu.
Cette formation est exigeante et elle apporte ce qu’elle promet, c’est-à-dire des regards variés sur la scène internationale. Elle permet véritablement d’éveiller l’esprit à la complexité du fait international. De plus, la place qui est laissée aux initiatives étudiantes, tel que ce blog, est appréciable et nous avons pu organiser notre voyage à Vienne avec peu de difficultés.

  • Quels sont vos projets pour le futur (court et long terme) ?

Paradoxalement, mon stage de fin d’étude que j’ai réalisé aux Nations-Unies ne m’a pas seulement fait découvrir le monde des organisations internationales. J’y ai aussi approché le monde des entreprises et c’est désormais vers celles-ci que je désire me tourner pour mes premières expériences professionnelles. J’aimerais faire fructifier cette première expérience que fut mon stage en travaillant dans le domaine de la gestion de projets. Le développement à l’international des entreprises est un domaine passionant. Je m’intéresse aussi depuis longtemps aux questions énergétiques et je cherche des opportunités dans les firmes de conseil à l’investissement.

Marie-Pierre Djékou

marie-pierre

  • Avant d’intégrer le Master 2 Carrières Internationales, quel a été votre parcours ?
Après avoir obtenu le baccalauréat  en 2008, j’ai entamé des études de Droit à l’Université René Descartes – Paris V.  Les deux premières années, je n’avais pas d’idée précise de l’orientation que je voulais donner à mes études, mais après avoir suivi en licence 3 un cours de protection européenne et internationale des droits de l’Homme, cela s’est nettement précisé par l’attrait que j’ai eu pour la sphère internationale et la question des droits de l’Homme. C’est ainsi que j’ai effectué un master 1 Science Politique – Relations internationales, Sécurité et Défense à l’Université Jean Moulin – Lyon III. J’ai enfin opté pour le master 2 Droit Public  – Carrières internationales.
 
  • Pourquoi avoir choisi cette formation et que vous a-t-elle apportée ?
J’ai choisi cette formation car, en dépit de sa catégorisation comme un master de Droit, il a un caractère pluridisciplinaire. En effet, il propose des cours qui relèvent à la fois des relations internationales, du droit international public, de la science politique et de quelques sous catégories de ces différentes matières dont certaines qui ont trait aux pays en développement, qui m’intéressaient particulièrement. En outre, le fait que des cours dispensés en anglais soient proposés témoignait de l’ouverture de la formation sur l’international et de son caractère professionnalisant pratique. Ces deux aspects ce sont d’ailleurs vérifiés puisque nous avons eu l’occasion d’avoir des entretiens avec plusieurs professionnels, mais aussi d’effectuer un voyage d’étude auprès des organisations internationales à Vienne.
 
  • Quels sont vos projets pour le futur (court et long terme) ?
Mon projet professionnel est de travailler dans la solidarité et la coopération internationales. Dans le cadre du Master Carrières Internationales j’ai effectué un stage de trois mois au sein d’une ONG en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui diplômée, je souhaite poursuivre mon intégration dans le monde professionnel en poursuivant ma spécialisation d’un point de vue théorique mais aussi et surtout pratique. C’est ainsi que, je compte partir dès le mois de mars en Côte d’Ivoire pour y effectuer un stage de longue durée au sein d’une ONG spécialisée dans la prise en charge des personnes vulnérables. Cela sera pour moi l’occasion de m’intégrer dans le domaine professionnel dans lequel j’espère évoluer, et qui est celui des organisations qui interviennent dans l’humanitaire et l’aide au développement.

Béatrice Cante Guillaumin

WP_000204_Copie.3d16dc928b4af

  • Avant d’intégrer le Master 2 Carrières Internationales, quel a été votre parcours ?

Mon parcours ne s’est pas avéré des plus classiques, et mon orientation vers le droit et les relations internationales n’a pas été une évidence. Après le baccalauréat, j’ai intégré, pendant un mois, une CPGE en mathématiques avant de poursuivre, l’année suivante, quelques mois là encore, en médecine.

Suite à ces deux années sabbatiques, j’ai pris la décision de m’orienter vers le droit. J’ai ainsi effectué une licence en droit, spécialité science politique, à l’Ecole de droit de Clermont-Ferrand. J’ai poursuivit avec un cursus en science politique en intégrant un Master 1 à l’Institut de Sciences Politiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth. Après cette expérience à l’étranger, j’ai opté pour le Master 2 Carrières Internationales, en parallèle duquel j’ai effectué un second Master 2 en Sécurité Internationale et Défense à l’Université Pierre Mendès-France de Grenoble.

  • Pourquoi avoir choisi cette formation et que vous a-t-elle apportée ?

Si j’ai choisi ce Master, c’est avant tout pour le caractère pluridisciplinaire des enseignements qui y sont dispensés, puisque se mêle à la fois droit international, science politique, sociologie politique, relations internationales. Qui plus est, la force de ce Master est de proposer des enseignements en anglais, chose assez rare pour être soulignée. Enfin, j’insisterais sur la qualité des enseignants de cette formation et la qualité de l’Ecole de droit de Clermont-Ferrand dans un cadre plus général.

D’un point de vue plus professionnel, le Master 2 Carrières Internationales prépare aussi bien à une carrière dans la recherche (enseignements sanctionnés par la rédaction de mini-mémoires) qu’à une carrière au sein des institutions nationales et internationales ou des ONG, ce qui constitue un avantage non-négligeable.

  • Quels sont vos projets pour le futur (court et long terme) ?

Pour l’instant, je continue mon insertion dans le monde professionnel en effectuant des stages dans des think tanks (IRSEM, IRIS et désormais FRS). Je rédige également mon mémoire de fin d’études sur la justice pénale internationale au Liban et ses enjeux, mémoire dans le cadre duquel j’étais supposée me rendre à Beyrouth, au CEDROMA, un centre de recherche rattaché à l’Université Saint-Joseph. Mon séjour ayant été repoussé pour des raisons évidentes de sécurité, je conserve tout de même l’espoir que l’autorisation me sera donnée, dans les mois à venir, de m’y rendre. A la rentrée 2014, je débuterai une thèse qui portera sur les enjeux juridiques de la défense et plus particulièrement au regard des nouvelles technologies (robotiques, drones, etc).

 Gergana Petkova 

257d0c2

  • Avant d’intégrer le Master 2 Carrières Internationales, quel a été votre parcours ?

D’origine Bulgare, j’ai suivi des études en sciences politiques à l’Université de Sofia (licence) ainsi qu’à l’IEP de Bordeaux, dans le cadre d’un programme Erasmus.

  • Pourquoi avoir choisi cette formation et que vous a-t-elle apportée ?

Je voulais intégrer un master mixte : droit et sciences politiques. Pour moi, une telle formation ne pouvait que m’offrir plus de perspectives. J’étais d’ailleurs, et je le suis encore, tout particulièrement intéressée par le domaine de la sécurité et de la défense. Toutefois, il me manquait une approche juridique des enjeux qui sont liés à ce domaine.

J’ai donc consulté une agence prodiguant des conseils en matière d’orientation professionnelle, en Bulgarie, laquelle a constitué une liste avec des universités françaises qui pourraient m’intéresser. Une des propositions étaient alors l’École de Droit à Clermont-Ferrand, qui bénéficiait, selon l’agence, d’une notoriété non-négligeable. J’ai donc décidé de candidater pour ce Master, et la réponse fut positive.

Le Master correspondait à mes attentes et il m’a donné des connaissances et compétences diversifiées qui me permettent désormais de me présenter comme polyvalente. De plus, pendant mes études à l’École de droit, j’ai pu continuer de me spécialiser dans le domaine de la sécurité et plus particulièrement dans celui de la cybersécurité, sujet ayant déjà fait l’objet de certains travaux de recherche lorsque j’étudiais en Bulgarie. Mon intérêt pour les nouvelles technologies et les enjeux sécuritaires a en effet trouvé à s’exprimer durant cette année, notamment au travers du cours « International politics of technology and ecology ».

  • Quels sont vos projets pour le futur (court et long terme) ?

Comme je l’ai évoqué dans ma réponse précédente, mon objectif est de poursuivre une spécialisation dans le domaine de la cybersécurité et de la cyberdéfense. J’ai récemment terminé un stage à la Fondation pour la Recherche Stratégique en tant qu’assistante de recherche sur les questions de cyber. Je tente donc actuellement d’approfondir mes connaissances techniques pour mieux comprendre les problématiques qui leurs sont inhérentes (cyberdomaine, programmation etc.), avant de chercher à intégrer un centre de recherche.

Adélaïde Etong-Kamé

WP_20130419_007

  • Avant d’intégrer le Master 2 Carrières Internationales, quel a été votre parcours ?

Ma scolarité post-bac a été des plus classiques. J’ai tout d’abord commencé par des études de Droit à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense, où j’ai obtenu ma Licence en 2011. Intéressée par les thématiques internationales, j’ai par la suite décidé de m’orienter vers le Droit International Public pour ma première année de Master (plus précisément droit des relations internationales).

  • Pourquoi avoir choisi cette formation et que vous a-t-elle apportée ?

Cette formation m’a attirée dans un premier temps de par le fait qu’elle demeurait assez générale, ne me forçant pas à réellement me spécialiser mais me permettant de toucher un peu à tout. Une plaquette éclectique des plus intéressantes. De plus, une partie des enseignements étant dispensés en anglais a fortement fait pencher la balance, ce qui n’est pas assez commun en France, à mon goût, pour les filières internationales.

De formation purement juridique, le Master 2 Carrières Internationale m’a donc permis de m’ouvrir à une nouvelle manière d’analyser, à un champ de connaissance bien plus large que celui que je possédais déjà, mais surtout à lier les deux, qui, on se rend rapidement compte, ne peuvent fonctionner indépendamment. De plus, j’ai pu continuer à rester ouverte aux systèmes juridiques étrangers en suivant en parallèles des cours de droit américain.

  • Quels sont vos projets pour le futur (court et long terme) ?

Actuellement en stage au sein d’une ONG de protection des droits de l’homme ainsi qu’à la Croix Rouge Camerounaise, je suis également dans l’attente de réponse pour deux postes de Volontaire des Nations Unies (VNU) débutant en Février 2014. De plus, à plus long terme, j’ai pour projet de m’inscrire à l’IPAG dans le but de préparer pendant un an le concours du ministère des Affaires étrangères en 2015. Entre temps j’espère fortement pouvoir travailler au sein d’une ONG en Afrique ou dans les Balkans.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑